Un projet à vocation culturelle sur le territoire

Le Parcours Éducatif et Culturel Territorial (P.E.C.T.)

Le projet éducatif territorial qui permet d'assurer une cohérence pédagogique entre les structures éducatives sur le territoire (Structures d'accueil de loisirs extrascolaire, structures périscolaires, tissu associatif, établissements scolaires) arrive à échéance à la fin de l'année.

Historique

Le premier projet éducatif date de 2012. C’était un projet éducatif local co-écrit à l’époque de la communauté de commune de Coustellet.
Suite à la Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République, un PEDT a été rédigé en 2014, date de mise en place des nouveaux rythmes éducatifs sur le territoire. Ce PEDT avait une durée de 3 ans.
En 2017, le PECDT a remplacé le PEDT en introduisant la notion culturel, notamment au travers des droits culturels, qui apparaissent dans l’article 103 de la loi Notre. Ce projet avait aussi une durée de 3 ans et va être renouvelé en 2020.
Le nouveau projet sera pensé sous la forme d’un parcours éducatif et culturel sur le territoire (PECT) avec pour ambition de rayonner sur un territoire plus large que celui des communes signataires d’un Contrat Enfance et Jeunesse.

La notion de parcours

Elle s’inscrit d’une part sur un plan géographique, et d’autre part au niveau de la fréquentation des différentes structures et services.

Le plan géographique renvoie à la notion de territoire et de formation tout au long de la vie, quant à la notion de parcours au sein des différentes structures, elle renvoie à la co-éducation et la transversalité et la complémentarité des actions proposées.

La notion culturelle

Le PECT donne une place centrale à la culture. L’éducation, ce n’est pas seulement l’enseignement… Dans une société « tout » éduque :

  • Les parents
  • L’environnement familial et socio-culturel (l’éducation à l’art, l’éducation par l’art)
  • L’école
  • Les « tiers-lieux »
  • Les médias
  • La ville,
  • etc…

La famille a pour rôle d’être d’abord éveilleuse d’intelligence, lieu de filiation, lieu où l’on s’inscrit dans une histoire.
L’école est le lieu où l’on acquiert des savoirs sur un mode beaucoup plus médiatisé, beaucoup plus objectivé.
Le tissu social est un lieu où l’on peut investir sur le plan de son imaginaire, rencontrer des pairs.
Et il est bien, d’une certaine manière, que l’enfant puisse, entre ces trois partenaires, se définir progressivement et trouver sa propre place en jouant entre les différentes propositions que ses partenaires sont susceptibles de leur faire. »
La co-éducation s’entend donc comme une mise en cohérence fondée sur la convergence des finalités et la complémentarité des approches….

L’ « humaine condition » requiert que nous assumions la transmission d’une culture comme « monde commun » qui permet aux hommes de se relier et de se différencier à la fois… Dans cette perspective, la culture est ce qui peut relier l’intime à l’universelle. Et tout savoir doit être enseigné comme culture.
Comme tout acteur éduque dans la société, il est important d’assurer une cohésion et une transversalité entre les différentes offres proposées sur le territoire. C’est le PECT qui fera le lien.

La notion de territoire

Le périmètre de Coustellet est au carrefour de plusieurs projets qu’il convient de prendre en compte dans ce parcours éducatif :

  • Le Contrat Enfance Jeunesse signé par les 5 communes
  • La mission éducative et sociale du collège du Calavon sur un périmètre de 14 communes,
  • La Communauté d’Agglomération Luberon Monts de Vaucluse qui porte les compétences « petite enfance », «musiques actuelles » et le réseau des médiathèques sur un périmètre de 16 communes,
  • L’Espace de Vie Sociale porté par l’association AVEC, gestionnaire de La Gare sur un périmètre de 14 communes,

Les missions (Jeunesse, Musiques Actuelles) de l’association AVEC qui touchent, des jeunes et des habitants issus de communes du « triangle » Cavaillon, L’Isle sur la sorgue, Apt.

Finalité

En effet, le parcours éducatif, c’est l’accompagnement à un double passage :

  • de la formation initiale à la vie professionnelle
  • de la famille d’origine à la famille choisie

mais aussi :

  • du privé au public (pédagogie de la laïcité),
  • de l’individu pulsionnel au sujet réflexif (pédagogie du sujet),
  • de l’individuel au collectif (pédagogie institutionnelle),
  • de l’expression spontanée à l’inscription dans une culture (pédagogie culturelle),
  • du chaos des ego au lien social (pédagogie de la parole).

Vous pouvez le télécharger ici

Projet Educatif et Culturel de territoire 2017-2020

Ce nouveau projet inscrit la dimension culturelle dans le projet éducatif en réference aux droits culturels présents dans dans la loi NOTRe.
Déclaration de Fribourg

Vous souhaitez vous impliquer dans cette démarche

Que vous soyez président d'association, bénévole, enseignant, parent, usager, chef d'entreprise ou salarié, le projet et sa construction vous intéressent... Vous souhaitez contribuer à son écriture en apportant des propositions, des remarques ou des suggestions, vous êtes le(la) bienvenu(e).

Merci de vous faire connaître en remplissant le questionnaire ci-dessous :

CAPTCHA