Renouvellement du CEJ

Pourquoi signer un Contrat Enfance et Jeunesse ?

   C’est un contrat d’objectifs et de cofinancement passé entre la CAF, la MSA et les collectivités. Sa finalité est de poursuivre et d’optimiser la politique de développement en matière d’accueil des moins de 18 ans. Il a une durée de 4 ans.

   Le contrat signé par les communes de l’ex-communauté de communes de Coustellet (Cabrières d’Avignon, Lagnes, Maubec, Oppède et Robion) est arrivé à son terme le 31 décembre 2014. Ces communes, à l’exception de Robion, ont fait le choix de le prolonger afin de proposer une offre d’accueil de qualité et de proximité sur leur territoire. La commune des Beaumettes s’est associée à ces communes pour, elle aussi, promouvoir et développer les activités pour la jeunesse.

   Ce contrat permet actuellement de financer :

- Les différents centres de loisirs du territoire :

o   un à Cabrières d’Avignon, en partenariat avec la commune de Lagnes, pour les petites vacances,

o   un à Lagnes, en partenariat avec la commune de Cabrières d’Avignon, en été,

o   un à Oppède qui fonctionne toute l’année,

- L’ « accueil jeunes » situé à la Gare de Coustellet (accueil de loisirs ouvert pour les 12-17 ans)

- Les séjours :

o   deux séjours ski en février,

o   trois camps en été,

- Des stages culturels,

- Une partie du poste du coordonnateur enfance et jeunesse qui assure la liaison sur le territoire entre les élus, les structures, les partenaires financiers (CAF et MSA) et les partenaires institutionnels (notamment la Direction Départementale de la Cohésion Sociale).


   Basée sur une solidarité financière entre les communes qui participent au prorata du nombre d’enfants de 3 à 17 ans, ce contrat d’un peu moins de 100 00€ (dont 50% est apporté par la CAF et la MSA) permet de proposer des actions innovantes et la mise en place d’animations pour les enfants à partir de 3 ans en proposant des tarifs préférentiels.

   Cette solidarité s’est consolidée par la création d’une cellule de veille entre les communes, le collège du Calavon et les structures qui œuvrent auprès de la jeunesse, et qui permet d’anticiper les problèmes de décrochage scolaire, d’identifier des problématiques sociales et de travailler en cohérence avec chacun des acteurs.

   Au bilan du dernier contrat enfance et jeunesse, la création d’un projet éducatif local, puis territorial. Il permet d’assurer un parcours éducatif cohérent pour les enfants avec des objectifs qualitatifs, notamment sur la formation des animateurs, et une accessibilité pour répondre aux besoins de chacun. Ce projet éducatif territorial a d’ailleurs été le socle de la mise en place de l’aménagement des rythmes scolaires dont le premier engagement a porté sur la qualité des animations proposées.

   Enfin, associé au contrat enfance et jeunesse, le dispositif « carte temps libre », qui remplace le dispositif « chèques loisirs » permet aux familles à bas revenus d’obtenir une participation financière conjointe de la CAF et de la commune pour participer au financement d’une licence sportive ou d’une inscription à un accueil de loisirs, permettant ainsi le soutien des associations de la commune.La signature d’un contrat enfance et jeunesse montre la volonté de dynamiser la jeunesse d’un territoire, en soutenant des actions et en les pérennisant, tout en conservant une accessibilité financière aux familles. 

Retour